Nombre de connexions E-Mail Statistiques du site
Bio

jeudi 23 décembre 2021
Nombre de visites : 22

Cinéma - Matrix Resurrections

The matrix 4 : il est sorti et c’est une bonne surprise (et un soulagement vu le nombre de déceptions des ces derniers mois)...

C’est un film méta (le mot est dit , c’est à la mode, c-a-d qu’il parle de lui).
Contrairement à ce qui a pu être dit par de nombreux critiques, ce film ne brise pas le quatrième mur : il ne parle pas directement au spectateur. Par contre, il balance pas mal sur l’industrie cinématographie du moment. Warner Bros en prend pour son grade à vouloir proposer des films taillés uniquement pour donner un susucre satisfaire les fans à la manière d’un starwars 9...

Le film se moque ouvertement de lui même : a travers des répliques, des figurines... Un Neo qui ne sait plus voler... Pas de Bullet Time (ou peu) et annoncé directement aux spectateurs !!!

Ce film est composé de trois parties :
- le début, totalement méta ou on découvre un Thomas Anderson complétement suicidaire. Le film se moque du cinéma, même de lui même, c’est ma partie préférée. On sort complétement de l’ambiance des trailers. D’ailleurs, je pense qu’il faudrait que j’arrête de regarde ces trailers : j’ai un peu trop tendance à raccrocher ce que je vois dans le film à eux ... ;-) . Keanu Reeves montre enfin des talents d’acteur !!! C’est vraiment très bon, et les fans doivent détester : Thomas Anderson ne veut pas redevenir Neo. Cette partie explique presque la raison d’être de cet épisode !!!
- le milieu dans le monde réel avec Neo enfin revenu. la partie la plus faible d’après moi. Le combat de cette partie est plutôt brouillon, dommage
- la fin, de retour dans la matrice, à la recherche de Trinity et surtout à la recherche de sa libération. Très beau, plutôt bien amené

A ne pas rater la scène post générique !!!

La bande son est très bonne, moins iconique que les premiers Matrix, mais elle joue bien son rôle dans la montée de la tension.

Les personnages :
- Neo, tres bien dans la première partie, plus "classique" dans la suite
- Trinity, Carry Ann Moss est toujours aussi jolie, et elle joue très bien
- le nouveau Morpheus : tout en finesse. On comprend mieux pourquoi ils n’ont pas rappelé Lawrence Fishburn (qui était très bien lui aussi) : le changement d’acteur apporte du décalage.
- le nouveau Smith : on regrette Hugo Weaving même si le nouvel acteur fait bien le travaille. Mais on ne sent pas la menace de l’ancien. Par contre, même chose que Morpheus, ça nous donne des décalages très bien fait. Mais on ne comprend pas trop ses motivations, ni son revirement à la fin (facilité de scenario ...)(après revisionnage, je comprends meiux ses motivations...)
- Bugs, bien mais un peu en retrait
- L’analyste : très bien même si on ne comprend pas comment il perd toute sa puissance : il passe d’une scène ou il contrôle totalement de déroulement de l’action a une scène ou il n’est que spectateur.

Mes regrets :
- il y a quelques facilités de scenario pas très bienvenus.
- le personnage du Merovingien n’est pas bien exploité.
- on sent que le film a été un peu coupé, j’aurais aimer que pas mal de scènes soient un peu plus longues, mais on est déjà dans un film de 2h30, ceci explique peut être cela, il y aura peut être une version longue ...
- l’épilogue qui ne sert à rien et qui n’est pas dans le ton du final

Bref, très bien, totalement inattendu, je ne me suis pas ennuyer une seconde...




Répondre à cet article