Nombre de connexions E-Mail Statistiques du site
Bio

mardi 20 avril 2021
Nombre de visites : 1

La vie du serveur - OpenVPN

Je voyage régulièrement par la SNCF (enfin, hors confinement). Et depuis quelques temps, j’utilise le wifi du train. Le problème, c’est qu’on ne sait pas trop ce qu’ils font. La plupart des communications sont chiffrées (https ou ssh) mais les requêtes dns ne le sont pas. De plus, si la SNCF a décidé de blacklister un site, ça va pas être cool.

La première solution est d’utiliser TOR. Mais ce genre de connexion peut etre bloqué (pas testé...).

La solution la plus classique est le VPN. Il existe pas mal de VPN, gratuits ou payants.
Mais il y a encore des problèmes :
- les VPN gratuits sont dit lents et ils peuvent enregistrer ou vous allez...
- Les VPN payants sont en principe plus rapides mais il n’est pas dit non plus qu’ils n’enregistrent rien (même s’ils le promettent...)

La solution : avoir son propre vpn !!!

J’ai choisi d’installer OpenVpn.

OpenVpn tourne en SSL. Ca se voit donc moins que TOR. Ca devrait passer les proxy sans trop de probleme.

Pour l’installation coté serveur, cette doc marche bien : Mise en place d’un serveur OpenVPN sous Debian 10 Buster.

Il faut ajouter les lignes suivantes

push "dhcp-option DNS <ADRESSE DNS LOCAL>"
push "dhcp-option DOMAIN mylocaldomain.lan"

si vous voulez utiliser VOTRE dns.

Coté client, ça s’installe tout seul (sur raspbian).

apt install openvpn

Puis on copie le fichier de conf par défaut

cp /usr/share/doc/openvpn/examples/sample-config-files/client.conf /etc/openvpn/client.conf

On le paramètre correctement (proto, remote, ca, cert, key ...).

On cree les clés clientes sur le serveur :

cd /etc/openvpn
/usr/share/easy-rsa/easyrsa build-client-full <NOM CLIENT> nopass

On copie les fichiers de clés sur le client (et on met a jour le fichier de conf)

/etc/openvpn/pki/ca.crt
/etc/openvpn/pki/private/<NOM CLIENT>.key
/etc/openvpn/pki/issued/<NOM CLIENT>.crt

Si on veut pouvoir utiliser son DNS, suivre la doc How to configure OpenVPN to resolve local DNS & hostnames

Reste plus qu’a tout redemarrer...




Répondre à cet article