Nombre de connexions E-Mail Statistiques du site
Bio

mardi 28 mai 2024
Nombre de visites : 1

Drone - Mon 5 pouces

Et voila mon 5 pouces. Premier vol hier qui s’est pas trop mal passé, mais n’anticipons pas ...

Ca faisait longtemps que je voulais faire du drone et depuis que j’ai commencé avec le Cetus X, j’ai eu envie d’en avoir un plus gros.

On en trouve déjà construit mais c’est pas donné et y a pas forcement les composants que je veux. De plus, il vaut mieux le construire pour pouvoir de réparer au cas ou ...

Première expérience pour me faire la main avec le petit drone 2S mais je voulais un "vrai", un 5 pouces.

En regardant des vidéos et des articles comme celui la et celui la et en me basant sur cet article pour la construction, je me suis lancé.

Choix des pièces :

  • La frame , une source one V5, open source et pas chère. En plus, on trouve plein d’impressions 3d sur Thingiverse...
  • Les moteurs, des Emax 2207 1800 KV, pas très puissants mais plutôt économes en énergie, le but de ce drone étant entre autre de faire du long range
  • Les hélices, 5135
  • Le récepteur radio, un betafpv nano ELRS 2.4 GHz
  • Le contrôleur de vol et les ESC : Une Diatone Mamba F735 Mk5, pour le fait qu’elle a des connecteurs, le but étant de faire le moins de soudures...
  • Le VTX, un SpeedyBee TX800, pour la puissance, et le fait qu’il soit dans un boîtier en aluminium qui permet de le fixer facilement et facilite de refroidissement, les VTX, ça chauffe énormément.
  • Un GPS avec magnétomètre
  • un Vifly Finder pour qu’il bip en cas de crash, pour le retrouver plus facilement, ce genre de "gadget" m’a plusieurs fois sauvé la vie pour retrouver le Cetus X dans les hautes herbes .
    Y avait aussi d’autres éléments, comme un Vifly GPSMate (pour allumer le GPS sans la batterie) mais j’ai pas trouvé de place et le fix GPS est très rapide...

Et les premières difficultés sont arrivées !!!

Ça a commencé pour le choix des impressions 3D pour le customiser... Que d’impressions, retouchage à la dremel, retouchage au logiciel 3d (ça faisait longtemps...). J’ai enfin fait mes choix :

  • Deux protections sous la frame en Polyflex pour amortir les chocs à l’atterrissage
  • Des protections de bras/moteurs en PETG
  • Un support de camera type GoPro (moi, ça sera une vieille contour) associé avec un support pour l’antenne de réception. J’ai fait un mix entre deux modèles trouvés sur Thingiverse et partagé.
  • Un support pour le buzzer , le récepteur radio et le condensateur. Mais comme le buzzer ne passe pas bien et que le récepteur (ou plutôt les câbles) ont besoin de place, c’est juste pour le condensateur et de RX.
  • Et un support pour le Vifly Finder fixé sur un strap de batterie.
  • Et en plus, des support pour les câbles de balance des batteries et des bouchons pour les XT60 pour distinguer les batteries pleins des vides.

Puis le montage et les soudures ont commencé...

D’abord, souder les fils du condensateur et les câbles du XT60. Plus facile sur la vidéo qu’en vrai mais j’ai fais des belles soudures. Test au multimètre pour vérifier l’absence de court circuit, ok. Premier branchement avec une batterie avec un Smoke Stopper [1], Et branche de la FC, ok aussi.

Construction et branchement du GPS/Magnétomètre : ok.

Construction et soudage du connecteur pour le RX : OK.

Flashage du RX, pas mal d’emmerdes : via le Wifi, je ne trouve pas de firmware pour downgrader l’ELRS (je suis en V2 sur ma télécommande et tous mes drones). Via ELRS configurator, via le passthrought betaflight, j’arrive a flasher en V3 mais ça marche mais pas en V2. Puis j’arrive à trouver une astuce (qui me servira pour le Rekon 35), qui consiste a compiler le firmware avec ELRS configurator et le charger avec le wifi du RX... Pas simple ...

Pour la caméra, pas le choix, faut souder : y a pas de connecteur prévu pour le fil vidéo et l’alimentation. Idem pour le VTX (le mien n’accepte que le 5V alors que le connecteur prévu sur la FC est en 12V, retenez bien ce voltage pour la suite ...), je fait un connecteur soudé sur la FC. Premier branchement, ça marche. Pas mal de galères pour enlever l’OSD de la caméra (bizarrement, pour toutes les autres caméras, cet OSD ne sera pas préinstallé ...). Je rebranche la caméra plus tard, et ça marche plus ... Je vérifie mes soudures, et je m’aperçois que je me suis planter sur la polarité !!! Malgré toutes mes préparations sur du papier, comme quoi, il faut vérifier et revérifier...J’en profite pour changer le voltage pour l’aliment qu’en 5V, c’est suffisant... Et ça remarche !!!

Je branche le GPS et avant de mettre les derniers composant (le RX et le condensateur), je revérifie : le GPS ne marche plus ... Mon connecteur doit être ok, il a déjà marché, peut être qu’un des câbles a bougé. En mettant les doigts sur le GPS, je vois qu’il est brûlant, c’est pas normal, un récepteur, ça chauffe. Je débranche le tout en urgence, craignant un court circuit .. ; Et je m’aperçois que j’ai pas utiliser le bon connecteur, je l’ai mis sur le 12V que je voulais éviter pour le VTX. A priori (j’ai pas ressayé depuis...), le GPS est grillé, heureusement, j’en avais un autre, plus grand (il sera donc plus sensible) : ça fera moins joli, moins intégré mais au moins, ça marche...

Bon, le paramétrage ne posera pas de problème particulier, je commence à avoir l’habitude. Je suis déçu par le rendu de la caméra mais en fait, ça devait être la fatigue : en vol, l’image est nettement plus belle que celle du Cetus X. En plus, j’ai ajouté des loupes dans mon masque Eachine 800DM. C’est incompréhensible vu le prix que ça ne soit pas vendu de base. 9a agrandi l’image et rend la vision plus immersive. On a pas le droit de voler la nuit mais ces caméras sont si performante qu’on voit très bien en basse luminosité, sans bruit...

Plus qu’a faire le premier vol. Je monte les hélices. Je teste un premier décollage chez moi (à éviter mais impatience ...) : ça se passe bien, les hélices et les moteurs sont dans le bon sens. Par contre, va falloir faire attention à la manette des gaz, y a vraiment plus de puissance.

Je revérifie, et je m’aperçois que le drone tourne tout seul sur l’axe du lacet (le Yaw)... Bon, encore une connerie. J’ai aussi une erreur I2C. Est ce lié ? De toutes façons, il n’y a que deux périphériques qui sont dessus : le baromètre, intégré à la FC et le magnétomètre du GPS. Je déconnecte le magnétomètre (par logiciel, j’ai pas envie de couper les câbles...) et ça marche, plus d’erreur I2C et le drone ne tourne plus. J’avais lu que le magnétomètre ne sert pas à grand chose mais quand même, ça m’embête de plus l’avoir. Je trouve des infos sur le net, je reparamètre correctement dans betaflight et il remarche, sans erreur I2C, sans faire tourner le drone et avec des indications correctes de cap. (Avant, je pouvais calibrer le magnétomètre, mais le cap était pas bon, maintenant, je peux plus le calibrer mais le cap est bon, allez comprendre ...). Le mieux est l’ennemi du bien ...

Et premier vol. Je commence, fébrile par le Rekon35 :

  • Premier décollage en vol à vue en mode angle : ok
  • Premier vol en FPV, toujours en mode angle (que ce mode est chiant mais il m’a sauvé pas mal de fois, je le garde au cas ou)
  • Deuxième vol (je n’ai que deux paires de 18650 pour l’instant) en mode accro : ça vole bien, pas mal de prop wash dans la descente, vol pépère, ça sera un très bon drone de reconnaissance... Et pas bruyant en plus...

Et je passe au 5 pouces...

  • Premier décollage en vol à vue en mode angle : ok
  • Premier vol en FPV, toujours en mode angle (je me répète ...)
  • Premier atterrissage un peu scabreux à coté du chemin, mais j’ai pas vu qu’il y avait un fossé et au fond, de l’eau !!! J’arrive à le démêler des herbes, il est un peu mouillé, je débranche tout de suite la batterie pour éviter un court circuit. Le buzzer est mouillé et ne marche plus, J’ai plus de retour vidée. Ça commence bien. Je l’égoutte, j’attends qu’il sèche et je reteste. Le buzzer remarche (l’au n’a du se mettre que sue le haut parleur). Je teste les moteurs, c’est ok, la vidéo revient, ouf, plus de peur que de mal.
  • Je revole tout de suite, avec la vitesse, il va sécher plus vite ;-) . Je suis en mode accro, bon sang, que ça vole vite. Le GPS me donne des vitesses de pointe a 90km/h. Je vole haut (10-15m) mais ça avance et je suis pas à fond. Les réglages par défaut donnent déjà de bonnes sensations. Les 4 batteries passent vite. Ça confirme que le magnétomètre sert à rien, je ne m’en sert pas pour me repérer. Le GPS donne de meilleurs résultats pour l’orientation et retrouver le point de départ...

Bientôt de nouveaux vols, pour affiner le paramétrage betaflight via la télécommande ou le masque. De nouveaux tests sur le Cetus X (je viens de le réparer, la caméra a peut être trinquer suite à son dernier crash).

Et réparer les drones qui ne volent pas bien ou pas du tout, ça rempli les vacances !!!

Notes

[1C’est un dispositif qui se place entre la batterie et les ESC qui qui va bloquer par un système de disjoncteur s’il y a un court circuit, pour éviter la magic smoke, le composant qui crame, d’où son nom ;-)




Répondre à cet article