Nombre de connexions E-Mail Statistiques du site
Bio

lundi 5 mars 2001
Nombre de visites : 3310

Reflexions - La fièvre aphteuse

Apres la vache folle, la peste porcine, les poulets a la dioxine, vla la fièvre aphteuse !!!

Alors, kek c’est que ca ? Ben c’est une maladie provoquée par un virus. Elle est connue depuis longtemps et on sait qu’elle peut se transmettre a des ovins, des porcins, des bovins et meme des humains (rarement et de facon benigne). De plus, en principe, cette maladie se guerit d’elle meme dans la plupard des cas. Alors, ou est le probleme ?

Ben le probleme : c’est le principe de precaution. En plus, un risque de contamination humaine en periode d’elections, ca passe pas... Alors, on fait le maximum : mise en quarantaine des fermes où des bestiolles sont suspectes( suspectes, pas forcement malades), abattages massifs etc... Y a pas un remede ou un vaccin pour endiguer cette epidemie ? Si si, qu’on nous dit mais ca pose des problemes : en fait, si on vaccine les bestiolles, elles ne seront pas malades mais on pourra pas les vendre a l’exportation !!! Et si on les vaccine pas et qu’elles tombent malades, ben on les "detruit". Ca c’est de la logique de protection de l’animal !!!

Et c’est la que je me suis dit qu’il y avait autre chose :
Souvenez vous : Guyaux demandait l’abattage de toutes les vaches de plus de 36 mois(je suis pas sur du nombre de mois mais c’est pas ca qui compte ;-) ).Il demandait ca pour remonter la confiance des consommateurs et donc relancer le marche de la viande bovine. Le seul hic, c’est qu’il demandait a etre indemniser pour ca. Un comble, ils empoisonnent leurs betes pour faire du fric et des que ca pose un probleme aux consommateurs, ils veulent des sous pour reparer leurs conneries !!!

Quel rapport avec la fièvre aphteuse ?

Si on vaccine les betes, elles survivront mais on ne pourra les vendre et donc, chute des prix pour surproduction ou, on abat toutes les betes suspectes, comme ca on peut vendre les autres a bon prix et l’Etat (et donc nous !!!) leur paie les betes qu’on abat (500 f pour un mouton, 5000 f pour un bovin). Bref, c’est comme le Tac o Tac : soit on a des betes malades et dans ce cas c’est l’Etat qui allonge les brouzoufs ou soit les bebetes sont saines et on peut les vendre. Et si par malheur (pas pour tout le monde...), l’epidemie était importante, il y aurait meme penurie et donc hausse des prix (ca commence pour les moutons de l’Haid el Quebir (pardon pour l’orthographe)).

Encore une fois, le gouvernement est a genoux devant la FNSEA !!!
Une solution ?

On vaccine tout le cheptel, on produit moins, on exporte pas ou peu, les prix remontent (loi de l’offre et de la demande si chère aux neoliberaux de la FNSEA) et tout finit bien. Et si on peut passer a une agricultute BIO, c’est tout benef : moins de subventions, des agriculteurs qui vendent a un juste prix, des consommateurs rassurés et en bonne santé et tout qui finit bien...

La vente aux pays pauvres a bas prix ? Au lieu d’aider ces pays, ca tue l’agriculture locale...

Alors, cette crise est peut etre le signale pour un changement...
Il faut l’esperer : parce que avec l’ESB (la vache folle pour les mal comprenant), la dioxine, la fievre aphteuse, les OGM, la peste porcine etc, on va plus pouvoir beaucoup manger...

Peut etre, sucer des cailloux ? Raté a cause des metaux lourds qu’on a rejeté en masse(plomb, mercure, cadmium,etc ...).

Alors vivre d’amour et d’eau fraiche ? Pour l’eau, raté aussi avec les nitrates et les phosphates rejetés en masse par l’agriculture intensive de nos amis de la FNSEA !!!
Bref, on est mal ...




Répondre à cet article