Nombre de connexions E-Mail Statistiques du site
Bio

mardi 23 octobre 2018
Nombre de visites : 21

La vie du serveur - Domotique

J’ai depuis quelques temps créé un système domotique dans mon appartement. C’est évidemment un raspberry qui pilote tout çà via le logiciel Domoticz. Avec ça , je pilote (presque) toutes mes lampes, à distance ou via des scenarios, j’ai un système d’alarme basé sur des détecteurs de mouvements et d’ouverture. Enfin, pas mal de données météo via des capteurs autonomes, des capteurs connectés sur les raspberry ou des api web.

Le raspberry est assez solide pour ne pas planter tous les quatre matins mais ça lui arrive. Et pour le relancer, pas d’autre moyen que de couper l’alimentation. Grace à la domotiques, je peux relancer 2 des 3 raspberry via des prises connectées (ainsi que le modem ADSL). Évidemment, si c’est le raspberry qui pilote tout ca qui plante, je ne peux pas le relancer via ce système. D’où l’achat d’une prise Wifi TP-LINK HS100.

Celle ci est facilement configurable via une application et on peut la piloter via cette application.

Mais, ça passe par le cloud. entre la collecte de données personnelles et le fait que le jour ou le serveur cloud plante ou disparait qui rendra la prise inutilisable (ça m’est arrivé avec mes thinking cleaner...), c’est plutôt bof...

Et le but, je le rappelle, c’est de pouvoir commander la prise à distance via un de mes raspberry.

D’où l’utilisation d’un programme python qui fait proxy. Vive le reverse engineering.

Ce programme marche très bien et permet d’avoir l’état de la prise (on ou off) et de la commander. Je peux donc faire ça via une page php qui appelle un petit script.

Voila, mon système domotique est maintenant sécurisé au maximum. A part avoir une deuxième connexion internet au cas ou la connexion (très stable , merci Nerim...) et une deuxième arrivant de courant électrique...




Répondre à cet article