Nombre de connexions E-Mail Statistiques du site
Bio

lundi 6 mars 2017
Nombre de visites : 43

La vie du serveur - Installation de watchdog

Mais d’abord, qu’est ce qu’est un watchdog. Un petit lien wikipedia ;-) -> ici

Pour résumer, c’est un dispositif , matériel ou logiciel qui permet de gérer automatiquement un blocage d’un ordinateur. Imaginons, un serveur commence à partir en panade, un service qui commence à pédaler dans la semoule, plus d’accès à distance via ssh, et évidemment, vous n’êtes pas à coté (physiquement) pour redémarrer la machine... Bref, la catastrophe ...
Et bien, le watchdog va redémarrer le serveur tout seul. On le configure pour surveiller différents paramètres, la température, la charge du processeur,etc ... Et surtout, il va alimenter une puce régulièrement. Et si cette puce, comme un système "homme mort", ne reçoit plus d’information de la part de ce programme, elle va redémarrer toute seul l’ordinateur et ainsi, supprimer le blocage...

Pratique, non ?

Et chose géniale, c’est que le raspberry a ce type de puce et que son paramétrage est facile...

Attention tout de même : si le système met trop de temps à redémarrer, il va rebooter infiniment...

Mais ayant eu des cas ou un des deux serveurs était planté, sans possibilité de les redémarrer via le réseau, via un magic packet. En effet, le raspberry n’a pas d’interface ethernet permettant de répondre à ce magic packet ...

J’en ai aussi profiter pour configurer la gestion de l’onduleur. Avant, j’étais sur une distribution SME où cette gestion était faite automatiquement et via une interface WEB. Cela m’a permis de voir que mon onduleur a bien vieilli : il s’arrête à 60% de la batterie (ce qui représente quand même plus de 20mn sur la batterie...).

Avec en plus des petits scripts de surveillance de service, de la température avec une gestion du mode de changement de fréquence des processeurs, mes serveurs devraient être beaucoup plus stables , enfin, j’espère ;-)

Deux articles qui m’ont aidés :
http://www.framboise314.fr/watchdog-pour-mon-raspberry-pi/
et surtout
http://forkgeeks.com/enabling-watchdog-on-raspberry-pi/




Répondre à cet article