Nombre de connexions E-Mail Statistiques du site
Bio

vendredi 27 septembre 2019
Nombre de visites : 20

Effondrement - La surpopulation

La population humaine augmentait tranquillement jusqu’à la révolution industrielle. La mortalité infantile et la faible espérance de vie permettait de limiter l’accroissement de la population mondiale. La révolution industrielle a amélioré la vie des gens, en faisant passer le travail des bras aux machines.

S’en est suivie la transition démographique :
- les progrès de la médecine et de l’hygiène a permis de faire baisser la mortalité infantile. Elle a aussi permis , avec l’amélioration des conditions de vie (travail, nutrition, ...) d’augmenter l’espérance de vie. Pendant cette période, la population a vite augmenté
- puis, grâce a l’augmentation du niveau intellectuelle, en particulier le fait que les filles aillent a l’école, la fécondité par femme a baissé et a permis sinon de stabiliser (voir de baisser dans certains pays comme l’Allemagne), au moins de limiter l’augmentation de la population.

Tout irait bien dans le meilleur des monde, le hic, c’est que les pays émergents (nouveau nom pour parler du sous développement) en sont encore dans cette transition et que leur population de départ est plus importante.

Certaines projections nous amènent à une population mondiale de 11 milliard de personnes à la fin du siècle.

Certains parlent de bombe démographique et ils ont raison. Avoir un enfant de moins par famille à un vrai intérêt sur l’empreinte carbone de l’humanité.

Cette surpopulation entraine pas mal de problèmes :
- empreinte carbone
- consommation des ressources (eau, nourriture, ressources pour s’habiller, de loger ...)
- besoin d’avoir un travail : dans notre société capitaliste, il faut travailler pour avoir de quoi vivre. Dans un monde de plus en plus automatiser, pas facile d’avoir un travail..

Maintenant, comment s’en sortir ? La Chine a essayé de limiter sa population par la politique de l’enfant unique qui n’a pas vraiment marché (et a même causé encore plus de problèmes ..).

On voit un infléchissement en Afrique, lié à l’éducation des filles : plus les filles sont éduquées, moins elles font d’enfants (il faut aussi qu’elles aient acces à une contraception). C’est peut être la solution, mais on est mal barrés. Entre les injonctions à faire plein de gamins par certaines religions, le manque de budget et de volonté pour faire monter le niveau éducatifs de ces populations ...

Et il ne faut pas croire que les pauvres sont les seuls cancres de la planète. Des pays riches ont aussi une politique nataliste !!! La France se félicite régulièrement de son taux de natalité supérieur à la moyenne européenne !!!

Bref, on est pas sorti du sable ...

Et malheureusement, je crains que la résolution de ce problème se fera de manière brutale :
- famine
- épidémies
- guerres




Répondre à cet article