Nombre de connexions E-Mail Statistiques du site
Bio

vendredi 23 décembre 2011
Nombre de visites : 2626

Le Diamond DA42 - Le mode d’emploi du zkv1000

Voici le mode d’emploi du zkv1000

Pour la petite histoire, ce zkv1000 est basé sur le zkv1000 de Zakharov installé sur le Da42. Il a évolué par mes soins, et en ajoutant des parties de mises a jour de Zakharov.


Sur cet écran, on peut voir les deux écrans du zkv1000 éteints, ainsi que le mixer situé entre les deux écrans.
Le zkv1000 est éteint. Pour l’allumer , il suffit de mettre en marche l’électricité de l’avion en cliquant sur le "elec master".Évidemment, les coupe contact a droite du cockpit doivent être enclenchés ..


Le zkv1000 est allumé, pensez aussi a cliquer sur le "Av master" qui alimente le mixer audio (ainsi que les coupes contact associés).


Par défaut, l’écran de gauche, le PFD est allumé avec les paramètres de vol, celui de droite (le MFD) est allumé sur le mode "TOPO" qui affiche la carte.

Tip : en cliquant juste au dessus du PFD ou du MFD, on fait un zoom dessus ce qui permet de mieux lire les informations. En recliquant juste au dessus de la vue zoomée, on reviens à la vue précédente.

Les cartes sont générées par atlas, avec les paramètres que vous voulez, c-a-d, la résolution, l’anti aliasing, l’affichage des airports, etc ... Il faut ensuite les placer dans le répertoire zkv1000/map/terrain de votre home (Documents and Settings/nom_user/Application Data/flightgear sous windows et /home/nom_user/.fgfs sous linux, je ne sais pas pour macos ...)


En cas de défaillance d’un des deux écrans (en désactivant un des coupe contact PFD ou MFD par exemple), le zkv1000 passe automatiquement en mode reversionnary, c-a-d affichage des paramètres de vol. On peut aussi passer dans ce mode en cliquant sur le bouton rouge en bas du mixer.
Le mixer permet aussi de sélectionner les sources que l’on veut entendre (adf, dme, nav1 et 2, marker beacon et com1 et 2)
Le bouton play permet de réécouter les derniers messages radio (l’atis par exemple). On "l’écoute" par un affichage, c’est assz pratique pour l’atis, j’ai du mal personnellement avec son accent...

Intéressons nous au PFD (le MFD fonctionne de la même manière).

En haut a droite, on a les fréquences com1 et com2. 120.500 — 118.850 comm1 : 120.500 est la fréquence active, 118.850 est la fréquence stand by. Les "—" signifie que c’est ce com dont on va changer la fréquence stand by en cliquant ou en utilisant la molette du milieu de la souris sur le bouton COM (la partie extérieure pour les unités, la partie centrale pour les décimales). En cliquant avec le bouton du milieu sur le bouton COM, on active le com2 et vice versa. Le regle du volume se fait en utilisant de la même manière le petit bouton volume situé au dessus. Enfin, on a un bouton <-> de swap entre les fréquences active et stand by.
Tip : grâce au com1 (pas encore le com2, j’ai pas réussi a le faire marcher ...), on peut écouter si la balise de détresse est active : sélectionnez la fréquence 121.5, puis activez l’ELT, la diode doit clignoter, vous entendrez le son de la balise (a faire lors de la cheklist post atterrissage ... ;-) )

En haut a gauche, on a la même chose pour les nav1 et 2. Ces fréquences gèrent les vor et ils. en plus, on a l’id de la balise de la fréquence active. En plus aussi, en cliquant avec le bouton central sur le bouton volume et en activant le nav correspondant sur le mixer, on peut écouter le code morse de la balise.

En descendant a gauche, on a le bouton HDG qui gère la puce de suivi de cap, les boutons de l’autopilot (pas encore au point ...) et le bouton ALT qui gère puce de l’altitude, toujours pour l’autopilot.

A droite, le bouton CRS/BARO. BARO est la couronne extérieure et gere la pression de base de l’altimètre du zkv1000 (indépendant de celui de secours situé dans la partie haute du panel). Cette pression est affichée en dessous de la barre d’altitude en inHG (on verra qu’on peut aussi l’afficher en hPa)
CRS est la partie centrale du bouton et permet de gérer la course (la radiale) du nav sélectionné par le CDI (on en parle après..)

On a ensuite un bouton range qui sert pour les cartes (pas toutes ...)

Ensuite, les boutons du GPS (actifs pour l’instant, D, FPL et MENU). La touche ENT permet de valider les saisies du bouton FMS... Ce bouton servira a certaines actions. On a encore deux zone , la couronne extérieure et la partie centrale utilisables avec la souris.

On a enfin une suite de boutons en bas qui vont nous permettre de gere pas mal de choses... Ces boutons changent d’action et cette action est indiquée au dessus

En mode affichage des paramètres de vol (PFD), on a :
- a gauche, l’échelle des vitesses, avec ces couleurs caractéristiques, en bas de cette vitesse, la vitesse tas.
- au centre, l’horizon artificiel
- a droite, l’échelle d’altitude , puis l’échelle de vitesse ascensionnelle.
- en dessous de l’horizon, le CDI (Course direction indicator) avec la rose des vents de l’indicateur de cap.

On commence par la gestion des moteurs : cliquez sur ENGN : L’EIS (Engine Information System) apparaît et la barre de boutons change. On a trois affichages possibles :
-  ENGN, par défaut avec de haut en bas, la puissance moteur, les rpm, le fuel flow (qui sera gère automatiquement dans le future) , la température d’huile, la pression d’huile, la température du carburant (l’avion marche au diesel ou au jet a1, ca peut etre interressant (et sadique) de gérer la température, avec un diesel qui fige a -5 et un jet a1 a -30 ... et enfin le fuel restant dans les réservoirs.
-  SYST : avec de haut en bas, la puissance moteur, les rpm,le voltage (on voit une différence quand les alternateurs deviennent actifs) et l’ampérage (pas actif pour l’instant), la température du refroidissement moteur et les pressions et température d’huile en chiffres, le liquide de dégivrage restant (déjà fonctionnel, mais comme il n’y a pas de système de simulation du givrage pour l’instant ...)
-  FUEL : avec de haut en bas, la puissance moteur, les rpm, le fuel restant, le fuel flow, la température du fuel, le système de gestion du fuel, avec la quantité restante (on peut "ajouter" du fuel virtuel avec la touche INCF en bas a droite et en retirer avec la touche DECF), la quantité consommée calculée grâce au fuel flow (qu’on peut remettre a zéro avec la touche RSTF). Cette quantité de fuel permet de calculé en temps réel les infos suivantes :
- l’endurance en HH:MM et le range en NM. On peut toujours revenir au menu supérieur avec la touche BACK. Enfin, on a le temps de service des moteurs. Cette valeur (ainsi que d’autres comme le fuel) sont sauvegardées quand on quitte flightgear "normalement" (par le menu par exemple). Ces valeurs de temps de service pourront servir plus tard a gérer des pannes (je suis sadique, je vous ai dit ... ;-P )

Intéressons nous aux cartes (bouton MAP)
on a de gauche a droite :
- OFF pour revenir a l’affichage des paramètres de vol.
- DCLTR (non actif) : changement du niveau de détail de certaines cartes
-  SYMB : affichage des 50 (idée : a paramétrer par la suite) airports, vor, ndb et fix autour de l’avion (avec gestion de la distance avec le bouton RANGE). On peut alors sélectionner ou desélectionner les infos avec les boutons AIRP,VOR,NDB et FIX. Pour les vor et ndb, on a la fréquence affichée a coté
-  TRAFF : affichage du TIS (Traffic Information System) (avec gestion de la distance avec le bouton RANGE). C’est un système d’information des avions basé sur le transpondeur. Ca ressemble a un TCAS mais sans les directives d’évitement. Les losanges vides montrent les avions ne présentant pas de danger, les losanges pleins,ceux dont il faut se méfier et les ronds jaunes les dangereux. On a le cap, le niveau de vol relatif et le sens de déplacement vertical.
-  TOPO : la fameuse carte basée sur les fichiers créés par atlas. je réfléchis pour la rendre plus précise (y a un problème lié au fait que la terre est ronde ... La position est très précise a l’équateur et de moins en moins quand on s’en éloigne au nord ou au sud ...)
-  TERR : affichage d’un suivi de terrain (pour éviter de manger la planète) (avec gestion de la distance avec le bouton RANGE) . En noir, plus de 1000 pieds en dessous de l’avion, en jaune, entre 1000 et 100 pieds et rouge , moins de 100 pieds, voir au dessus : danger !!! Deux niveaux de précisions (LORES et HIRES). Attention, HIRES est très consommateur de fps ...
- STRM : affichage des tempêtes (non actif)
- NEXR : affichage météo (non actif)
- XMLTG : affichage des impacts de foudres (non actif)

et tout a fait a droite ALERT , affichage des alertes (non actif pour l’instant)


En cliquant sur PFD , on a les options suivantes :
- LIGHT : pour la gestion de la luminosité du zkv1000
- DFLTS reset PFD to default settings (non actif)
- WIND : affichage du vent avec 3 options : OPT1 (vent du nord en fps (feet per second), vent de l’est en fps, OPT2 (provenance et vitesse du vent) et OPT3 (un affichage que je n’ai pas trop compris ...) . J’utilise uniquement le OPT2. Attention, le zkv1000 doit etre en mouvement pour faire ces calculs entre la vitesse sol (GPS) et la vitesse air. Il lui faut au moins 50 kts...
- DME : affichage de la distance a la balise sélectionnée en NAV1 ou NAV2 si elle est DME.
- BRG1 : affichage de la direction de la balise sélectionnée : VOR1,GPS ou ADF (ou OFF pour éteindre cette flèche). On a un affichage additionnel en dessous du CDI avec l’id de la balise (si on est a distance), la distance (si le calcul est possible).
- 360 H : affichage du CDI en disque vu de dessus
-  ARC H : affichage du CDI en disque vu de plus bas (comme une vue 3D sur un GPS de voiture) : pas très fini ni très utile ..
- BRG2 : affichage de la direction de la balise sélectionnée : VOR2 ,GPS ou ADF (ou OFF pour éteindre cette flèche). On a un affichage additionnel en dessous du CDI avec l’id de la balise (si on est a distance), la distance (si le calcul est possible).
- ALT U : permet de changer les unité de pression (InHg et hPa) et d’altitude (inactif)
- BARO : permet de sélectionner la pression standard 1013 hPa (le QFE je crois), utile pour des vols IFR nécessitant de connaître son niveau de vol.

En cliquant sur CDI, on peut choisir le système de navigation du CDI : VOR1, VOR2 et GPS. Attention, le GPS doit être en mode DTO (direct To, on voit ca plus loin), sinon, ça marche pas bien. On sélectionne la radiale avec le bouton CRS a droite. Si la balise a un glidescope (un ILS par exemple), on a l’affichage du gs a gauche de l’échelle d’altitude.


En cliquant sur ADF, on affiche une sous fenêtre. On navigue entre les lignes avec la couronne extérieure du bouton FMS, et on modifie les options avec la partie centrale du FMS, et on valide l’entrée avec le bouton ENT.
On a de haut en bas :
- les fréquences actives et stand by de l’ADF
- la fréquence stand by de l’ADF que l’on peut modifier
- le volume de l’identification morse de l’ADF
- le mode de l’ADF (ANT : off, ADF et BFO (deux modes ADF ...)
- le mode DME (pour les NAV1, NAV2 ou HOLD (off) )


En cliquant sur XPDR, on gere le transpondeur :
- STBY : non allumé
- ON : allumé (mode A, juste la transmission du squawk, l’identification sur 4 chiffres)
- ALT : allumé (mode C, mode A + l’altitude)
- GND : allumé mis indiquant au contrôleur qu’on est au sol
- VFR : affiche 7000 (code VFR en Europe) et/ou 1200 (code VFR aux USA)
-  CODE : pour entrer le code du transpondeur (on a les chiffres, ENT pour valider , BKSP pour revenir au chiffre a gauche du dernier chiffre entrer, on peut aussi changer ces chiffres avec le bouton FMS (moins pratique)), IDENT, pour emmètre l’id a la demande du contrôleur pendant 18 secondes


En cliquant sur TMR, on a les différentes vitesses de référence du Da 42 (et a l’avenir, un TIMER (d’ou l’abréviation TMR), c’est a dire un chrono ou un compte à rebours)


En cliquant sur NRST, on cycle sur (couronne extérieure du FMS) :
- les aéroports
-  les vor
-  les ndb


Pour les aéroports, on peut avoir des informations suivantes :
-  en cliquant sur ENT avec la première ligne sélectionnée, on affiche la carte de l’aéroport (avec gestion de l’échelle avec le bouton RANGE)
- en cliquant sur ENT sur une fréquence radio, on la sélectionne sur le stand by du comm actif
- en cliquant sur un RWY (RUNWAY, une piste quoi) qui a un ILS, on sélectionne sa fréquence sur le nav stand by actif
Pour les vor et ndb, en sélectionnant une ligne et en la validant avec le bouton ENT, on entre en stand by la fréquence de la balise sélectionnée

Voila pour les touches du bas pour l’instant


Ensuite , a droite, on a la touche D (avec un signe bizarre) : c’est la touche DTO, Direct To du GPS. On affiche les 100 (idée : a paramétrer par la suite) points (airports, vor, ndb, fix) a proximité, on navigue avec le FMS, partie extérieure pour aller de 10 en 10, partie centrale pour aller de 1 en 1 et on valide avec ENT. L’affichage du waypoint se fait en haut du zkv1000 avec les infos suivantes :
- le mode (DTO)
- le nom du waypoint
- la distance
- le cap pour y aller
- le temps (a la vitesse actuelle) pour y etre


Enfin, on a le bouton FPL. Cela affiche le plan de vol actif. Pour l’instant, pour des raisons d’ergonomie et de fainéantise, on entre et active ce Flight Plan via FlightGear (menu Autopilot/Route Manager). En cliquant sur MENU, on peut ensuite :


- activer le plan de vol
- désactiver le plan de vol
- choisir le waypoint sur lequel on etait avant de cliquer sur MENU (il s’affichera en haut de l’ecran en mode WPT)
- supprimer le waypoint
- sortir de ce menu

Pour la gestion du plan de vol, rien n’est perdu, il semble que Zakharov a déjà bien préparé le terrain au niveau du code...

Vola, amusez vous bien avec, testez le, faites moi remonter les bugs, les non ergonomies, etc...




Répondre à cet article