Nombre de connexions E-Mail Statistiques du site
Bio

lundi 27 février 2017
Nombre de visites : 76

Reflexions - Presidentielles 2017

Petites réflexions sur les candidats de 2017...

On parlera que des candidats "importants", ceux ou celle qui dépassent les 10%. De la droite à la gauche, on a :

- Marine Le Pen

Le vernis commence à craquer. Et même si ses supporters restant pour l’instant accro, ça commence à craquer. Les affaires commencent à sortir. Certains trouvent bizarre qu’elles ne sortent que maintenant, mais quand on lit de bons journaux, genre, Canard enchainé, on a ces infos depuis longtemps. Le rythme de la justice est lent mais inexorable... Les inculpations commencent à tomber et la Marine est obligée d’agiter son immunité parlementaire pour ne pas répondre à la police. Un comble pour une anti système, de se réfugier sur un des atouts du système. On comprend mieux qu’elle n’attaque pas Fillon sur ses affaires, elle est aussi concernée que lui...

Deuxième vernis qui craque, la "France apaisée" ou comment "je parais présidentiable aux yeux du plus grand nombre" : ce weekend, le meeting de la Marine à tourner à la mise en garde des magistrats, des fonctionnaires et des journalistes sur le ton, "faites gaffe, quand on sera au pouvoir, on ressortira les petites fiches et on s’occupera de vous". Le vieux fond autoritaire ressort et devrait faire peur à pas mal de personne.

Maintenant, attention aux sondages et autres réflexions de commentateurs politiques. Le fameux plafond de verre qui ne peut pas être traverser et en train de tomber : On en est entre 42 et 45 % de voix au second tour suivant son adversaire potentiel. Et oui, les électeurs de droite ont déjà pas mal de mal à voter à gauche pour faire barrage au front national et les électeurs de gauche réalisent enfin qu’ils se sont fait avoir à chaque fois (21 avril 2002 et dernières régionales).

Bref, faudra pas pleurer si elle arrive au pouvoir ce qui devient une urgence pour elle si elle ne veut pas finir au trou ...

- François Fillon

Tout semblait lui sourire : une primaire gagnée en surprise, un élan post primaire qui lui faisait piquer un paquet de voix au FN. Et patatras. Le Canard a mis son bec dans une sale histoire. Le blanc et irréprochable de Sablé ne serait pas celui qu’on croit : il a rémunérer très confortablement sa femme et ses enfants, coté morale, ça se pose la. Lui qui veut demander des efforts à tout le monde n’en fait pas du tout lui même, au contraire...
Mais en plus, ça sent bon les emplois fictifs. La justice s’en mêle et la, c’est le drame : entre les justifications contradictoires de ses porte flingue et ses non réponses, il s’enfonce un peu plus chaque jour. Ça ne devrait pourtant être facile à justifier, un emploi. Il devrait rester des traces écrites, informatiques ou tout simplement visuelles (des témoignages) mais il ne livre rien au public. Il réserve tout ça à la justice mais demande à n’être juger que par le peuple sans lui donner de preuves de sa bonne foi... Bref, le bonhomme s’enfonce et est obligé d’adoucir son programme pour piquer des voix à Macron...
Ça risque de finir par la plus grosse déconvenue depuis Jospin en 2002...

- Emmanuel Macron

Le ni gauche ni droite. En fait, il raconte ce que veut chacun de ses publics :

a gaucheà droite
dépénalisation du cannabis Une amende forfaitaire pour désencombrer les tribunaux
La colonisation, c’est un crime La colonisation, c’est bien
Suppression des impôts locaux Suppression 60 milliards de rentrées fiscales

Évidemment, il ne présente pas de programme. On verrait trop les incohérences. Le monsieur se veut mystique, attirant à lui les pauvres électeurs déboussolés par cette élection. Gare au réveil...

Et depuis le ralliement de Bayrou, on est plus sur de son ancrage électoral : bien à droite ... centre droit .. ;-)

- Benoit Hamon

Le vainqueur surprise (et de deux...) de la primaire des socialistes et affidés. Elu sur un programme très à gauche, pas facile pour lui de récupérer les électeurs de Macron. Par contre, il a bien pioché chez ceux de Melenchon. Son programme n’est pas forcement très réaliste, à court terme tout au moins mais au moins, il nous fait sortir de ces années de socialisme très à droite. Son alliance avec les verts de Jadot devrait lui apporter quelques voix mais on voit mal comment il pourrait être au deuxième tour... Une chance aurait été un retrait de Melenchon. Après tout, leurs programmes sont proches et on aurait eu un candidat unique pour la vraie gauche. Mais cet accord semble impossible (et cette impossibilité a été actée ce weekend ...)

- Jean-Luc Melenchon

Deuxième tentative pour l’insoumis. Après avoir forcé la main des communistes pour avoir le soutient et les parrainages du parti, le revola en campagne. Il a découvert l’écologie. Lui qui soutenait que notre avenir était dans l’exploitation de la mer, il en est revenu... Il est à fond dans les nouvelles technologies : hologramme, conférence retransmise sur Youtube, réseaux sociaux... Ce qui laisserait penser qu’il est un petit jeune de la politique mais ne rêvons pas, c’est un professionnel de la politique, Sénateur, ministre, député européen, etc... En politique depuis les années 1980, bref, ça fait longtemps qu’il n’a pas vraiment travaillé...
Son programme est intéressant, argumenté, chiffré mais il est loin du second tour et surtout maintenant, au grand malheur pour lui, il est derrière un socialiste !!! Le bon sens voudrait qu’il fasse comme Bayrou, qu’il se désiste mais il a un ego surdimensionné... Dommage, ça aurait pu donner un ticket de gauche qui aurait eu une chance d’aller au second tour et pourquoi pas , gagner cette présidentielle...

Quelques réflexions supplémentaires :
- le nombre d’affaires est incroyable. Et elles ne concernent (pour l’instant que la droite et l’extrême droite). Certains comme les candidats, comme Larcher voudrait une trêve judiciaire. Bref, nous les puissants, on doit être traiter différemment que la piétaille...
- certains commentateurs politiques, de droite notamment Brunet, s’interroge pourquoi il n’y a pas d’affaire à gauche. Selon ce personnage, tout en suffisance et mauvaise foi, c’est pas normal. Les journalistes cachent quelque chose. et quand on lui demande si lui a des infos, il répond que non, il n’est pas un journaliste d’investigation. Bref, à part commenter, il ne fait pas grand chose ...
- L’abstention est en train de monter de manière dangereuse : petit rappel, les personnes qui votent à droite votent plus que les personnes qui votent à gauche, le fameux plafond de verre risque bien de craquer et je vois mal des gens pauvres voter pour Macron ou Fillon qui leur annonces des coupes plus ou moins sévères dans les budgets sociaux...

Bref, drôle de campagne, flippante campagne... il est temps de passer un bon coup de balais, par les juges ou par les urnes. D’ailleurs, pas mal de socialistes ont du sentir le vent du boulet, ils ont décidé (Bartolone, Ayrault, Royale, ...) ne ne pas se représenter au risque de perdre. Vivement une nouvelle génération en espérant que cette génération aura compris le changement d’époque...




Répondre à cet article